• La Terre polluée

    Je me souviens en 1974 de l'inquiétude de Simone le Moigne face à la pollution que subissait notre terre . Pour elle, le rendement effréné accentuait la vitesse de destruction. Elle imaginait que tôt ou tard nous serions dans l'obligation de changer de planète, aussi avait-elle peint la petite gouache La Terre Polluée  que voici :

     

    La Terre polluée

                                                Photo : Tanguy Le Bris                       (c) ADAGP Paris 2018 

                                   

    Le 26 JUIN 1974, Simone Le Moigne habite encore St-Brieuc, rue Zénaïde Fleuriot, elle compose sur le même thème  le poème :     

     

                                                                 FREIN OU FIN                                                    

                                        1                                                                                           2

                     C'est bien beau la vitesse                                                Pour nos chers grands savants

                     Oui d'accord on progresse                                               Certes il serait bien temps

                     Mettons y quelques freins                                               Si capables ils sont 

                     Ou il ne restera rien !                                                      De faire halte aux pollutions !

                                        3                                                                                            4

                     Jetons vite un regard                                                      Oui pensons-y souvent

                     Ou il sera trop tard.                                                         Pour que vivent nos enfants 

                     Si on ne le fait pas                                                           Si on ne peut le faire

                     Le frein seul serrera                                                        Vite faisons marche arrière.

                                       5                                                                                             6

                     Pensons aux bons vieux puits                                         Oui cette eau pour certains

                     Où sont-ils aujourd'hui ?                                                  Vaut largement le vin,

                     Ah ! nos belles fontaines                                                 Conservons la mieux,

                     Où est cette eau qu'on aime ?                                         C'est un bien précieux.

                                      7                                                                                              8

                     Pensons aussi aux arbres                                                Ah ce cher oxygène !

                     Humain, c'est mieux que marbre                                      Veillons sur lui quand même !

                     Plantons-en, soyons prompts                                          A quoi bon tant produire

                     Remplaçons ceux qui tombent.                                        Si ça nous fait mourir ?

                                                                     

         Et voilà ! nous sommes en pleine actualité ! peut-être nous poussera-t-il des ailes à la fin de notre siècle pour changer de planète comme l'avait imaginé Simone Le Moigne.?                                                                                

     


  • Commentaires

    1
    Lilibellule
    Mercredi 7 Novembre à 15:43

    Oui, un sujet hélas d'actualité. Le message est clair et l'artiste visionnaire.

    Une gouache et un poème qui nous interpellent dans notre humanité en nous invitant à la vigilance. 

    Bon, si jamais nous devions partir sur une autre planète, nous penserions alors bien fort à Simone pour qu'elle se fasse la veilleuse de nos pauvres ailes.

      • Mercredi 7 Novembre à 15:56

        Oui elle aura de quoi faire !! En attendant la vigilance s'impose en effet. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :