• Le triage de la balle d'avoine

     

    Le triage de la balle d'avoine

    Photo Xavier Liébard                            N° 336 - Hs/T, 1978, 60 x 92                              (C)ADAGP Paris 2019                                                                        

     

    Simone explique :

    "Ce triage avait pour but de supprimer au maximum les piquants de la balle car celle-ci servait ensuite à remplir les couettes. Une bonne balle durait l'année mais il y avait toujours une réserve au grenier.

    A force de tourner le tarare on avait mal au bras, il faillait échanger les besognes."


    votre commentaire
  •    Dans la ferme des parents de Simone le four à pain était grand, ce qui permettait les jours de fournée d'y joindre les pâtes à pain des villages voisins. La veille Simone et sa soeur Jeanne allait les prévenir  afin qu'ils puissent faire lever leur pâte pendant la nuit.

     

      Le four à pain (1700/1800)

    Le four à pains

    Photo Xavier Liébard                       N°87- Hs/T, 1974, 81 x 100                     (C) ADAGP Paris 2019                                                              

    Le lendemain matin à l'heure fixée on assistait au "ballet" des Bretonnes portant leur corbeille de pâte sur la tête. Pendant ce temps Mathelin s'affairait pour préparer le four et Simone apportait la pâte à gâteau que sa maman avait préparée.


    votre commentaire
  • Le manège du hachoir à lande

     

    Le manège du hachoir à lande.

    Photo X. Liébard                                       N° 154 - Hs/T, 1975, 60 x 73                            (C) ADAGP Paris 2019

                                                                                                               

    Simone se tient au milieu du manège pour encourager Follette, tandis que le papa met l'ajonc dans la machine qui doit le broyer. Jeanne la grande soeur remplit les paniers qui seront transportés ensuite dans les mangeoires de l'écurie des chevaux. Les deux petites soeurs jumelles Anna et Antoinette se promènent, peut-être vont-elles chercher les oeufs au poulailler ?


    2 commentaires
  •  

    LE BATTAGE DU BLE

    Le battage du blé

    Photo Xavier Liébard                                  N° 51 - Hs/T, 1972, 65 x 81                        (C) ADAGP Paris 2019                                                               

    C'est le début de l'ère mécanique  qui a succédé au battage aux fléaux. plus tard on verra apparaître les grosses batteuses .Simone raconte :

    "C'était un travail ! Chez nous ça durait 2 jours et demi; il fallait "engrèner" la gerbe dans le coffre pendant que les chevaux faisaient tourner le manège. Une main qui tient, l'autre qui glisse; alors le grain tombe, on l'entend bien quand le blé est très sec. Et derrière les femmes secouent encore la paille pour enlever les derniers grains.Après il y a eu les machines à vapeur"

    (Extrait catalogue de l'exposition rétrospective de 1987 à ST-Herblain.

     

     

     

     


    1 commentaire
  • Photo X. Liébard                                         LE BATTAGE DU BLE                                          (C) ADAGP Paris 2019

     

    Après le battage du blé aux fléaux (comme Simone le Moigne l'a représenté dans l'Histoire du pain) ce tableau représente le début de la mécanisation en attendant l'arrivée des grandes batteuses.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires