• Je me souviens en 1974 de l'inquiétude de Simone le Moigne face à la pollution que subissait notre terre . Pour elle, le rendement effréné accentuait la vitesse de destruction. Elle imaginait que tôt ou tard nous serions dans l'obligation de changer de planète, aussi avait-elle peint la petite gouache La Terre Polluée  que voici :

     

    La Terre polluée

                                                Photo : Tanguy Le Bris                       (c) ADAGP Paris 2018 

                                   

    Le 26 JUIN 1974, Simone Le Moigne habite encore St-Brieuc, rue Zénaïde Fleuriot, elle compose sur le même thème  le poème :     

     

                                                                 FREIN OU FIN                                                    

                                        1                                                                                           2

                     C'est bien beau la vitesse                                                Pour nos chers grands savants

                     Oui d'accord on progresse                                               Certes il serait bien temps

                     Mettons y quelques freins                                               Si capables ils sont 

                     Ou il ne restera rien !                                                      De faire halte aux pollutions !

                                        3                                                                                            4

                     Jetons vite un regard                                                      Oui pensons-y souvent

                     Ou il sera trop tard.                                                         Pour que vivent nos enfants 

                     Si on ne le fait pas                                                           Si on ne peut le faire

                     Le frein seul serrera                                                        Vite faisons marche arrière.

                                       5                                                                                             6

                     Pensons aux bons vieux puits                                         Oui cette eau pour certains

                     Où sont-ils aujourd'hui ?                                                  Vaut largement le vin,

                     Ah ! nos belles fontaines                                                 Conservons la mieux,

                     Où est cette eau qu'on aime ?                                         C'est un bien précieux.

                                      7                                                                                              8

                     Pensons aussi aux arbres                                                Ah ce cher oxygène !

                     Humain, c'est mieux que marbre                                      Veillons sur lui quand même !

                     Plantons-en, soyons prompts                                          A quoi bon tant produire

                     Remplaçons ceux qui tombent.                                        Si ça nous fait mourir ?

                                                                     

         Et voilà ! nous sommes en pleine actualité ! peut-être nous poussera-t-il des ailes à la fin de notre siècle pour changer de planète comme l'avait imaginé Simone Le Moigne.?                                                                                

     


    2 commentaires
  •  1980 - Simone vient de s'installer 17 Allée Pablo Picasso, après avoir vécu 5 ans rue de la Mayenne à St-Herblain. Le fait d'être sous l'égide de ce grand peintre ne la rassure pas plus que ça, la peur est toujours là malgré toute la joie que lui procure le fait de peindre. Sa porte d'entrée 

                                          l'Ange gardien

                                  Photo : Xavier Liébard            (c) ADAGP Paris 2008

    est vitrée, elle décide donc de poser un volet intérieur en contreplaqué et de le décorer recto-verso. L'extérieur sera vert et à l'intérieur prendra place l'ange que voici. Un ange très bienveillant et attentionné puisqu'il ira jusqu' à lui conseiller de ne pas oublier de regarder dans l'oeilleton avant d'ouvrir sa porte.!

     

          Quand j'ai découvert l'ange il n'était pas encore dans les nuages. Par la suite Simone m'a expliqué qu'elle a dû faire ce rajout car les jambes nues de ce personnage céleste avaient scandalisé l'une de ses visiteuses !!! 

         C'est la première fois et je crois la dernière fois qu'elle s'est ainsi laissée influencer! 

                               

     


    2 commentaires
  • Je me souviens : 

     


    votre commentaire
  • Description du livre: 

    Témoin privilégié de la vie de Simone Le Moigne, sa fille Anne Vinesse raconte : elle évoque cette improbable aventure artistique avec son enracinement dans la "vie d'avant" qu'est l'enfance.  Elle nous fait partager la découverte de la peinture dont elle ignorait toutes les techniques et l'ascension de cette artiste très attachante qui revêtait le costume breton lors de ses vernissages, qui "chantait" ses toiles aux plus jeunes de ses visiteurs et qui aimait partager son bonheur de vivre. Au fil des toiles elle a su s'imposer sur les avant-scènes régionale, nationale et internationale de l'art naïf.

                         aux Editions Siloë                                         

     

    Vous pouvez retrouver le livre ici.


    votre commentaire
  • Description du livre

     Jean-Yves Le Lan nous invite à découvrir le destin de femmes singulières qui se sont illustrées en Bretagne depuis la nuit des temps jusqu'à nos jours.Des parcours de femmes très variés à qui il a souhaité rendre hommage pour leur dynamisme, leur volonté et leur persévérance. Vous rencontrerez Simone Le Moigne au pages 126 et 127.

     Aux Editions Sutton 

    Vous pouvez retrouver ce livre ici.

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires